Restauration Porsche 944 Turbo 1991

Retour Page 8

 

Distribution et début d'habillage du moteur

Le radiateur d'huile est refixé à sa place, la pompe de refroidissement du turbo est remise et la distribution est faite.


Le radiateur d'huile en place sur la voiture

Pompe de refroidissement du turbo

La distribution est remise et calée. On fait tourner pour vérifier que tout est bon

L'échappement est remis en place avec la wastegate et les tubulures associées (merci TM). Les biellettes de direction sont remises.


Vue de dessous, le compresseur de clim en premier plan

La wastegate en place à côté du "U" d'échappement

 

Radiateurs et circuit de liquide de refroidissement

On réinstalle le radiateur de liquide de refroidissement, ses deux ventilateurs, le radiateur de climatisation...

Sur les photos les radiateurs de turbo (intercooler) et de liquide de refroidissement paraissent sales. Ce n'est pas le cas en réalité mais le flash fait apparaitre des tâches noires non visibles à l'oeil nu.


Le radiateur d'eau est remis

ainsi que les 2 ventilateurs

On commence à regarder où passent les câbles electriques pour le moteur. On se rend compte alors que ça se fixe sur une plaque métallique qui aurait dû être montée en même temps que le turbo. Compte tenu de la (très) faible accessibilité de cet endroit avec le turbo et l'échappement remis, on perd plusieurs heures pour redémonter certaines parties et mettre cette plaque.


Radiateur de climatisation (noir)

La plaque (enfin une partie) qui permettra de fixer le câblage. Encore plus de 4 heures perdues sur ce point.

En attendant de revenir avec les outils appropriés, on remet en place une bonne partie du circuit de liquide de refroidissement, dont le bocal. On remet aussi le bocal de direction assistée, la tête et le doigt d'allumeur, les capots de phares et le démarreur.

On installe aussi les durites de freins aviation à la place de celles d'origine.


Bocal de liquide de refroidissement en place

Et une grosse partie du circuit

 

Le reste

Quelques jours plus tard....on revient avec les outils pour finir la voiture. On remet en place le système de ventilation de l'alternateur


Le cache en plastique noir, avec une ouverture sur le dessus pour le câblage électrique

Le boa en plastique rigide

Il part du haut de l'aile et serpente jusque sous la voiture

Il arrive en dessous et est ensuite relié au cache en plastique noir (première photo)...

.. grâce à un boa tenu par deux colliers.

On monte une plaque de protection thermique au dessus du collecteur d'échappement (et juste en dessous d'un passage d'eau). Celle ci n'existait que sur les 944 avec boite automatique pour protéger une durite d'huile de boite passant à cet endroit. Pour information, j'ai mesuré la température de cette plaque à plus de 300° avec le moteur chaud et au ralenti..

On remet en place le capteur de PMH ainsi que celui servant pour le régime moteur. Ils sont situés sur la cloche d'embrayage et l'accès est loin d'être évident !


La plaque de protection thermique

Les deux capteurs en place (PMH et régime moteur)

On remonte la vanne 3 voies, la boite à air, le débitmètre, les durites d'intercooler, etc...


Débitmètre et boite à air

La vanne 3 voies

On remet la pipe d'admission en place

Puis on continue avec la pipe d'admission (en vérifiant que tous les câbles en dessous sont bons), les injecteurs, la rampe d'injection, le couvercle de la boite à air, la tête et le doigt d'allumeur, ainsi que les fils de bougies..


Les injecteurs en place (il est plus pratique de les remettre d'abord sur la rampe)

La rampe d'injection est remise (et le couvercle de la boite à air aussi)

On place le petit cache en plastique sur la rampe

Tête et doigt d'allumeur sont en place.. c'est presque bon !

Mon compresseur de climatisation ayant été diagnostiqué HS, il est remplacé par un autre qui a été complètement révisé avant montage et rempli d'huile.

La jante avant droite qui avait été endommagée puis réparée a maintenant été repeinte. Elle est en attente de montage du pneu pour retourner sur la voiture. Le montage du pneu et l'équilibrage seront faits à deux endroits différents (le premier n'ayant pas le matériel pour équilibrer avec des plombs collés et à l'intérieur de la jante). On m'a fait cadeau des deux opérations... montage et équilibrage. Les 4 jantes d'origine sont à nouveau sur la voiture, toujours chaussées en Yokohama A008P pour le moment.


Le nouveau compresseur révisé

La jante est bien refaite, comme neuve !

Même l'intérieur est propre :)

Tout est remonté et le démarrage finit par réussir (quand on s'est aperçu que la tête d'allumeur était montée à l'envers, et après avoir résolu un souci avec le démarreur et un câble d'injecteur..) !

Première constatation, les poussoirs hydrauliques claquent beaucoup, mais c'est normal ils ont été complètement vidés et nettoyés. Le bruit va d'ailleurs disparaitre bientôt pour ne plus jamais revenir.

Deuxième constatation, il y a une fuite de liquide de refroidissement. On la localise, il s'agit de la pompe de refroidissement de turbo qui est à changer (bloquée en position fermée). J'achète la nouvelle pompe qui a d'ailleurs évolué par rapport aux anciens modèles et on remonte tout cela.


La nouvelle pompe de refroidissement de turbo

Obligé de redémonter une bonne partie pour réussir à changer la pompe. Et le liquide de refroidissement étant déjà en place, c'est plus délicat !

La pompe est installée et le reste remis en place (boite à air, débitmètre, etc..)

Suite Page 10